Voici la liste des sports les plus traumatisants

Rate this post

Les sports traumatisants

Faire du sport est, bien sûr, une bonne chose, mais cela comporte des dangers. Cela est connu non seulement des athlètes et de leurs entraîneurs, mais aussi des médecins. Il existe de nombreux types de sports différents, mais certains d’entre eux sont les plus traumatisants.

On estime que la gymnastique, le parkour et l’acrobatie sont les sports les plus traumatisants. Le parkour est un nouveau sport de rue qui n’est pas du tout sans danger. Après tout, il n’y a pratiquement pas un seul parkouriste qui n’ait pas subi des blessures plus ou moins graves du fait de son activité.

La plupart des jeunes qui pratiquent ce sport se blessent gravement parce qu’ils ne sont pas assurés et négligent toutes les mesures de sécurité (ils sautent de maison en maison, le long des murs et des rampes, et d’autres objets qui ne sont pas prévus à cet effet).

Presque toutes les blessures peuvent être obtenues dans ces conditions. Les blessures les plus courantes dans le parkour sont les fractures des bras, des jambes et des clavicules, des genoux et des membres inférieurs lors des sauts, des courses et de l’articulation du poignet en cas de mauvais appui. Parfois, l’obstacle souhaité ne peut être franchi, ce qui entraîne de fréquentes blessures aux jambes, ainsi que des entorses et même des ruptures de tendons (ce qui nécessite une intervention chirurgicale).

En acrobatie et en saut en hauteur, les blessures liées au talon sont les plus fréquentes lorsque l’atterrissage échoue. Pour éviter d’endommager les données, vous devez utiliser des chaussures de haute qualité et pratiquer votre technique d’atterrissage. Les lésions crânio-cérébrales et spinales sont toujours considérées comme les plus dangereuses.

Lire aussi :  Quels types d'arts martiaux existe-t-il et lesquels valent la peine d'être formés ?

La gymnastique et l’acrobatie sont des sports traditionnels. Dans ce cas, les athlètes évoluent dans des salles de sport bien équipées, ce qui peut réduire considérablement le nombre de blessures. Néanmoins, ces sports sont les plus traumatisants, ne coûtant que quatorze heures par jour et une pension d’invalidité à l’âge de vingt ans. Rares sont les chanceux qui poursuivent leur carrière jusqu’à 25 ans et au-delà.

Les athlètes sont exposés à des risques de ruptures de tendons et de tissus musculaires, de fractures osseuses complexes et de maladies chroniques du système nerveux et du cœur. Au cours des 45 dernières années, plus de 16 000 athlètes ont été opérés dans un seul établissement médical, dont certains sont des champions européens et mondiaux et des médaillés olympiques.